LA BASTIDE SAINT-ANTOINE : vous aurez la tête dans les étoiles

LA BASTIDE SAINT-ANTOINE : vous aurez la tête dans les étoiles

Jacques Chibois a su créer avec la Bastide Saint-Antoine, un esprit de campagne (lui rappelant son enfance) et de quiétude intégrant tous les codes du raffinement, de l’art de vivre et de la table. Tout est une histoire de respect : un accueil chaleureux et dynamique, une table aux produits authentiques et naturels cuisinés avec le plus grand amour.

En 1996, Jacques Chibois et son épouse achetaient la Bastide Saint-Antoine : un petit coin de paradis. Ici, vous êtes en pleine campagne, entourés d’oliviers millénaires, surplombant Grasse, l’Estérel et la mer.

Une Maison toujours en action.

Dès son acquisition, Jacques Chibois a entamé d’importantes rénovations afin de normaliser la Bastide : normes françaises, européennes et américaines. C’est grâce à cette anticipation de l’époque que l’hôtel a pu recevoir sa cinquième étoile, il y a tout juste un an. Jacques Chibois a su concevoir quelque chose d’unique dans le département. Cette bastide représente la Provence en Côte-d’Azur, avec sa propre végétation, une oasis en pleine ville, un petit village protégé du reste du monde, authentique et raffiné à la fois. Avec ses seize chambres (provençales et modernes), sa piscine extérieure, son jacuzzi, son jeu de boules, son potager, la quiétude des lieux et les différents séjours et journées à thème (observateur en cuisine, création de parfum, dégustation de vins,…), les clients ont tout pour être émerveillés et garder en mémoire à jamais leur visite de la Bastide. D’ailleurs leur statut d’hôte n’est plus à prouver (Relais & Château, Meilleure Table du Monde) mais la maison est sans cesse dans l’actif, à l’écoute de la moindre envie de ses clients.

appartement3
tonelle2

Un parcours, une passion.

Dès 2000, le restaurant de la Bastide a reçu ses deux étoiles Michelin. Rien d’étonnant vu la passion du chef qui pourtant n’était pas destiné à être en cuisine. Après un court détour par des études agricoles, il se met à sa réelle passion : la cuisine. Pourquoi la cuisine ? Car « il y a toujours une personne » et pour lui, c’était sa maman qui était une très bonne cuisinière. De plus, son père, meunier, possédait une table d’hôtes au moulin afin d’attirer les clients et leur montrer la qualité de ses produits.

La cuisine de Jacques Chibois est d’abord une cuisine de l’œil - élégante avec de la simplicité et des couleurs représentant le Sud - savoureuse et légère. La santé des clients prime avant tout. Sa cuisine s’identifie au maximum à la région avec l’huile d’olive, les fleurs, les parfums de Provence et produits bio (légumes de la famille Ferderzoni) et vins de la région et de France.

« Ici il fait chaud donc la cuisine doit être légère. Le lendemain matin, mes clients doivent dévorer leur petit-déjeuner !».

Mets2
poire

La cuisine est une véritable passion où chaque plat compte. L’entrée est étonnante et créative pour donner envie de continuer (Girolles tièdes avec leurs lames de Thon rose aux épices de Méditerranée, en salade de crevettes grises). Le poisson ou les crustacés demandent beaucoup d’attention mais ils s’accompagnent de pleins de petits produits pour un feu d’artifice de saveurs (le fin pageot sur ses artichauts façon risotto, sauce thym citronnée). Le plat de viande se veut rassurant et reposant. C’est l’occasion de déguster un grand vin. Il symbolise la qualité du cuisinier car tout a son importance mais aussi la fin du repas (le sauté de ris de veau bien doré aux petits pois, pommes de terre, laitue en habit vert). Les fromages permettent de faire un tour de France et le dessert fait retomber tout le monde en enfance. Il doit être léger, original et pas trop sucré (le soufflet de fraises des bois, glace verveine). C’est la dernière fusée du feu d’artifice et personne, cette fois-ci, ne sera privé de dessert ! Pour prolonger le plaisir, dégustez un café ou un bon alcool, accompagné d’un cigare et de petits fours. « Il est important de faire une cuisine dont on se souvienne, la table est un moment de fête et de partage ».

Le restaurant et l’hôtel sont ouverts toute l’année. Partagez la passion de Jacques Chibois sans plus attendre au restaurant, à l’hôtel ou à travers ses livres (Saveurs et Parfums de l’huile d’olive ou La Provence comme on l’aime ». Pour avoir un aperçu des lieux et des cartes, visitez son magnifique site www.jacques-chibois.com.

THE BASTIDE (Hotel) OF SAINT-ANTOINE :

You will love it.

Jacques Chibois knew how to create, in his Hotel Bastide at Saint-Antoine, the spirit of the countryside, taking him back to his childhood, and of calm – a real oasis. You will live and eat well when you are with him and can live life to the full. You’ll get a warm welcome and fabulous food cooked with local natural products; and of course, lots of passion.

Bastide Saint-Antoine - 8 Avenue Henri-Dunant à Grasse - 04 93 70 94 94.

Laura Caprini

Recette offerte par Jacques Chibois

Portrait JC

L’Eau de Tomate aux Olives, Mozzarella et Basilic

Pour 4 personnes

Ingrédients de l’eau de tomate

600g de tomates entières bien rouges

150g de glaçons

10g de sucre

10 feuilles de basilic

2 gouttes de tabasco

4 gouttes de worchester sauce

2 pincées de sel de céleri

(Garder à part 4 feuilles de gélatine)

Garniture de l’assiette

80g de dés de tomates de 1 cm sur 1 cm (uniquement la chair sans peau)

80 g de dés de mozzarella di  buffala coupés comme les tomates

24 olives noires dénoyautées de Nice

4 feuilles de basilic ciselées

4 feuilles de basilic pour la décoration

2 cuillères à soupe d’huile d’olive

Sel, poivre

Déroulement

Couper les tomates en quatre, les mettre dans un bol mixeur avec tous les ingrédients. Mixer le tout bien finement. Poser une serviette au tissu peu serré dans un saladier, verser la préparation mixée, attacher les quatre bords ensemble et faire une baudruche. La suspendre dans le réfrigérateur en laissant le saladier dessous afin que l’eau s’écoule toute une nuit. Le lendemain finir de presser à la main si nécessaire. Mettre l’eau en gelée, la proportion est de 4 feuilles de gélatine pour ½ litre d’eau. Laver la gélatine à l’eau froide et la faire fondre dans ¼ d’eau de tomate tiédie dans une petite casserole après, incorporer au reste d’eau de tomate. Faire prendre cette eau de tomate dans le réfrigérateur, quand elle est prise, donner quelques coups de fouet pour la rendre plus onctueuse et verser sur la garniture.

Dressage de l’assiette

Mettre la garniture, saler, poivrer dans une assiette creuse bien froide, verser l’eau de tomate, piquer la feuille de basilic et arroser de quelques gouttes d’huile d’olive.

 
Creation de site Web
La table du Cantemerle